Vous aider à vous recentrer sur vos priorités
00 33 (0)9 51 91 39 01

Assistante virtuelle vs télésecrétaire indépendante : quelle dénomination choisir ?

En France, le terme « télésecrétaire » désigne indifféremment une professionnelle développant son activité en indépendant et une assistante salariée employée à distance. Pourtant, ces deux personnes n’assument pas les mêmes responsabilités.

La première se trouve  à la tête d’une structure (SARL, EUR, EIRL, auto-entreprise, autres), avec tout ce que cela implique, tandis que la seconde est en général assignée à des missions d’interface téléphonique et tâches administratives parfois peu qualifiées.

quelle dénomination choisir entre assistante virtuelle et télésecrétaire indépendante

 « télésecrétaire  indépendante» , une expression qui ne réfléte pas toujours notre expertise

L’activité d’Optim Office consiste à aider les entreprises et professions libérales dans la bonne marche en leur activité en leur apportant, selon leur situation et leurs besoins, les compétences d’une assistante / office-manager / consultant dans les domaines suivants :

– secrétariat indépendant (bilingue, juridique, médical,  etc)
– gestion administrative
– gestion commerciale et administration des ventes
– web-marketing (WordPress, Ebook)
– retranscription audio et vidéo (FR + UK).

Une télésecrétaire indépendante peut-être aider un professionnel dans le développement de sa présence en ligne ?

Une télésecrétaire indépendante peut-elle aider des TPE  à développer leurs ventes  ?

Une télésecrétaire indépendante peut-elle aider les auto-entrepreneurs et  indépendants dans leurs actions de communication par la  rédaction et la publication de contenu ?

Une télésecrétaire indépendante peut-elle s’investir dans l’administration des ventes d’une entreprise  (saisie devis- facture, relations clients) ?

La réponse à ces questions est bien évidemment oui.  Pourtant, dans l’esprit de beaucoup d’entre-nous en France, le télésecrétariat indépendant reste encore largement associé aux seuls travaux de secrétariat. C’est pourquoi,  de plus en plus souvent,  j’utilise  le terme d’assistante virtuelle (AV) – traduction littérale de Virtual Assistant (VA)-   pour définir et promouvoir mon activité. 

Le métier d’assistante virtuelle en dehors des frontières de l’hexagone 

Les assistantes virtuelles (AV) sont des entrepreneurs indépendants  travaillant de leur propre espace de travail, via les outils du télétravail. Elles apportent à leur clientèle -essentiellement auprès de  TPE, indépendants,  coachs, consultants et autres professionnels –  une assistance administrative, commerciale, marketing, web-marketing et bilingue adaptée à leurs besoins. Certaines sont spécialisées, d’autres pas.Assistante virtuelle, télésecrétaire, assistante indépendante à distance, adjointe virtuelle, télé-assistante, assistante online, cyber-assistante… quels sont, selon vous,  les termes le plus pertinents pour qualifier cette profession ?

 

5 commentaires
  1. Bonjour Sylvie.

    Je suis tout à fait d'accord avec vous : il est loin le temps des secrétaires avec les machines à écrire, cantonnées uniquement à des tâches administratives ou à répondre au téléphone.

    L'avènement d'Internet a fait prendre une toute autre dimension à notre métier et il a bien fallu évoluer.

    C'est pourquoi le terme "assistante virtuelle" est tout à fait approprié à mon sens : cela donne une crédibilité supplémentaire.

    Assistante virtuelle, oui, tout à fait d'accord. Même si la virtualité est une notion à nuancer. Nous ne sommes pas si virtuelles que cela 🙂

    Bien cordialement,
    Séverine

  2. Bonjour Séverine,

    Merci pour ce commentaire.

    Cette notion doit en effet être fortement nuancée 🙂

    Le mot virtuel [Virtual Assistants – Assistantes Virtuelles] fait référence au mode de communication que celles-ci utilisent – Internet et technologies du numérique associées – pour communiquer et échanger en temps réel avec leurs prospects et clients.

    Cordialement

    Sylvie Guiziou

  3. Bonjour, le terme d'assistante virtuelle correspond le mieux à nos activités, néanmoins même s'il est très largement utilisé et compris dans les pays anglo-saxons, en France il a du mal à émerger. En effet, je pense que "virtuel" fait un peu peur aux français,la rencontre physique donne confiance et on ne croit que ce que l'on voit. Il faudra encore du temps pour que nos compatriotes admettent cette forme de relation professionnelle à distance mais ça viendra.

    Cordialement

  4. Bonjour Alexandra,

    C'est vrai.

    Ceci dit, on peut les rassurer : la notion de proximité est devenue très relative de nos jours. Une assistante virtuelle avec des outils comme Skype ou Google Apps – pour ne citer que ces deux-là – est accessible très facilement en temps réél.

    Et rien n'interdit l'organisation, lorsque cela est possible, de visites chez le client pour un point de situation sur les dossiers en cours, n'est-ce pas ?

  5. Bonjour Sylvie,
    je me pose également la question de la popularité du mot "télésecrétaire"…
    Un ami qui a travaillé à Londres pendant 2 ans me disait que le job d'AV est très connu là-bas et surtout très en vogue.

Nous contacter

contact@optimoffice.fr
+33 (0)9 51 91 39 01
128 rue des Grands Champs
75020 Paris